Product Review

24. Juillet 2014 - Test du nouveau flash Pixel Mago

 

Cette semaine j'ai eu le plaisir de tester le nouveau model Mago de Pixel.

 

(images by me or taken from the Pixel website)

 

Ma première impression en ouvrant: en voilà un flash qui semble plus puissant que le 580exII de Canon!

 

Mettons tout de suite des batteries et partons pour un test - et c'est là où mon sourire commence a s'effacer un peu. La tète du flash tourne un peu laborieusement et l'écran est difficile a lire sans la lumière allumée.
Bon, soit, testons un peu. Les fonctions sont choisies avec des buttons et changées avec une roue. Jusque la, rien d'étonnant, mais malheureusement les changements n'ont pas lieu avec chaque "click" de la roue. Des fois il faut avancer deux clicks, des fois ca marche au premier coup. En soit, pas vraiment gênant, sauf que cela veut dire que je ne peux pas changer par ex. la puissance les yeux fermes - vaut mieux regarder l'écran.

 

 

Une fois mes paramètres ajustés je bascule en mode "vérouillé" et plus rien ne peut m'arriver. Très bien.

 

Placé en mode TTL ce flash a tout ce qu'il me faut d'un flash haut de gamme. L'exposition est correcte et le flash prend bien en compte tous mes ajustements faits sur l'appareil. D'ailleurs, il les prend en compte pour l'exposition mais pas toujours sur l'écran - ce qui m'a perturbe au début. Encore mieux, il m'est arrive que le mode passait de TTL a Multi sans que je ne l'ai choisi. Maintenant je verrouille les touches et ne le regarde plus trop. Peut-être quelque chose à corriger avec la prochaine mise-a-jour, Pixel?

Parce que, oui, je ne l'ai pas encore dit, ce flash a une connexion USB et peut recevoir des maj - un grand plus qui s'avère ici très utile.

La fonction HSS est au rendez-vous et fonctionne également très bien en plein soleil - j'ai pu aller jusqu'a 1/8000e sec sans soucis.

C'est quand j'enlève le flash du boitier que ca se gâte un peu. Première chose, la connexion pour un pack d'alimentation externe ne fonctionne pas..?!? Impossible de connecter le pack dans la prise. Que s'est-il passé, Pixel?

 

prisebatt pack side

 

Puis je commence à changer le zoom - 20-200mm c'est tout simplement excellent, digne d'un SB-900 si je ne me trompe pas. Et effectivement pas de soucis à 20mm (particulièrement en APS-C, très bonne fonction), mais à partir de 70mm la lumière n'est plus homogène? le pire vraiment à 200mm, un carré au milieu et des hauts et des bas autour. En prenant un zoom 200mm ca passe, un peu de vignettage en revanche, dommage. En déporté, je ne m'en servirais que jusque 70mm ou avec un modificateur.

 

Dans ma tète je plaçais ce flash autour des 150 EUR comme d'autres modèles de Yonguo, Phottix ou Godox sur le marche. A ce prix là je n'étais pas entièrement convaincu, une interface avec une roue difficile, l'alimentation externe une déception. Je m'apprêtais à écrire a Pixel pour arrêter le test.

 

Et puis, un email de Pixel me disant que le prix de vente TTC est de $80 (environ 60 EUR) - et ma première réaction a bien changé!

Oui, la tête tourne un peu difficilement. Et oui, l'écran n'est pas ce que j'appelle une réussite.

Mais pour 60EUR je peux avoir un flash de haute puissance, avec E-TTL et HSS? Même sans la connexion alimentation externe dont je ne peux pas me servir cela reste un très bon deal.

Dans ces conditions je suis prêt à m'habituer à l'interface et ce nouveau flash a trouvé sa place dans mon sac pour mes déplacements.

 

Le flash est directement disponible via le site Pixel.

 

 

 

---------------------------------------------------------

 

PIXEL X800C

 

Pixel X800C

 

Il y a quelques années, d'accord un peu plus que ca, des flashs cobra étaient un accessoire surtout pour le reporteur ou photographe de mariage. ils étaient le plus souvent utilisés accrochés au boitier et voila. Ceux qui s'y connaissais mieux osaient même le manuel en déporté avec un câble. Au temps de l'argentique cela était un risque. Il fallait bien connaitre son matériel pour ne pas se trouver avec toute la pellicule mal-exposée.

Depuis, beaucoup d'eau a coulée sous les ponts, le numérique a révolutionné la photographie et a permit à un tout nouveau groupe de personnes de s'exprimer artistiquement - ou simplement d'appuyer sur le déclencheur plus souvent.

Le numérique a aussi permit d'apprendre plus facilement. Le résultat est là, directement sur l' écran et sans coûts. Fantastique!

 

Ceux qui avaient encore un flash cobra de "l'époque", comme moi, pouvait le sortir et l'utiliser en mode manuel - les flashs TTL étant encore plutôt dispendieux. Puis là aussi, le temps passe et ces accessoires deviennent de plus en plus accessible. On passe de plusieurs centaines d'Euros à autour de 100€ aujourd'hui. La concurrence est rude et il faut se distinguer par les specs techniques mais aussi - et à mon avis surtout - par la facilité d'utilisation.

 

Depuis quelques semaines j'ai à ma disposition le flash X800C de Pixel. Il y a quelque temps j'avais déjà testé le Pixel Mago (voir ci-dessus) et malgré une première impression mitigé ce flash m'avait convaincu avec son positionnement de prix (actuellement en-dessous de 80€) pour tout ce qu'il offrait (TTL, HS, NG65(!)).

Maintenant, ce X800C arrive à presque le double sur ce segment concurrentiel. A première vue les deux flashs sont comparables. En taille et en fonctions. Le Mago est un peu plus grand mais monté sur un DSLR la différence ne se voit guère. L'avantage du Mago à mes yeux est la présence d'une lumière LED que j'ai déjà utilisé comme lumière directionnelle.

Le X800C vient avec une fonction TTL en déporté que je n'ai malheureusement pas pu testé - pour cela il faut un transmetteur Pixel King Pro qui permet le déclenchement en déporté ainsi que le mode TTL, y compris gestion de ratios, etc.

Je me suis donc concentré sur les fonctions disons "classiques" du X800C, c.a.d. le TTL, Manual, S1/S2.

Ceux qui me connaissent savent que je me concentre plus sur l'utilisation du matériel. Si vous voulez savoir combien de EV de plus ou moins ce flash apporte par rapport à son NG, etc. je vous invite à regarder sur des forums sur internet des commentaires très exhaustifs à ce sujet. J'ai bien trop de flash pour me souvenir à chaque fois des résultats pour compenser directement. En mode TTL je fais une ou deux photos test avant de commencer et j'ajuste en compensation directement sur le boitier. En mode manuel cette question ne se pose pas car nous sommes ... en manuel.

En revanche, ce qui est important pour moi est la facilité d'utilisation. Est-ce que je peux rapidement et intuitivement changer les paramètres du flash - sans utiliser des grand mots? Est-ce que je peux fermer les yeux au bout de peu de temps de manipulation? Et c'est là où je vois une différence entre ces deux modèles de flash et d'autres modèles. Malheureusement je dois dire que le X800C déçoit de ce côté. Les modes les plus simples sont relativement facile d'accès, M/TTL/Multi, puis un clic sur +/- et tourner la roue pour changer les valeurs. Et déjà j'ai du mal... le +/- n'est pas indiqué sur le bouton mais sur l'écran - un écran qui, pour ne pas gaspiller de l'énergie, n'est retro-éclairé que pendant un temps limité. Ceci est en soit une bonne fonction, mais la lecture est également...limitée. Quand on est à l'extérieur pendant une bonne journée, pas de soucis. Mais le soir, à l'intérieur, dans un studio improvisé ou "en location" j'ai rapidement commencé à m'énerver. J'aime bien le côté pratique des flash cobra - deux, trois flashs avec ou sans trépied dans un bâtiment abandonné ou au couché de soleil et c'est parti. Dans ce cas là, un seul déclencheur, les autres flash en mode S1 et s'il faut on ajuste. Souvent sans regarder l'écran, de toutes les façons il n'est pas toujours orienté comme il faut.

Après plusieurs séances j'ai toujours du mal à passer de purement manuel en mode S1 et retour sans devoir prendre le flash dans mes deux mains et appuyer frénétiquement sur les touches. J'ai encore aujourd'hui l'impression que c'est plus le hasard qui m'aide à changer que vraiment mes doigts.

Ne me comprenez pas mal. Ce flash est solide, dans la fabrication et dans l'utilisation - mais il ne faut pas me demander de changer les paramètres. Peut-être si ce flash était le seul que j'avais je m'en sortirais mieux. Mais ce n'est pas le cas.

De plus, je n'ai pas à ma disposition le transmetteur à distance à connecter sur le boitier qui aurais pu aider? Je ne sais pas.

 

Donc me voilà, avec ce flash qui est fait pour à la fois être utilisé sur le boitier avec TTL et en déporté, vu les fonctions disponibles. Et je m'arrête à l'écran et aux boutons... Ce qui me ramène au début de ces lignes, la facilité d'utilisation. Avec la panoplie de flash sur le marché je crois qu'il est très difficile pour les fabricants de faire adhérer les utilisateurs à un seul système - possible, certes, mais difficile. Si on part donc de l'hypothèse que les utilisateurs de flash en déporté ont plusieurs marques dans leur sac, dans ce cas là je dois rendre l'interface la plus facile possible. A un tel point que cette facilité fait la différence. Je sais qu'il est tendance à copier les leaders au point où de loin les flash se ressemblent. Mais je pense que celui qui arrive à prendre ce qui marche bien et est prêt à sortir de l'existant pour encore améliorer se distinguera.

Si j'offre la possibilité de flash en déporté, comment ces gens là s'en servent-ils? Est-ce que les touches s'utilisent au touché? Ou dois-je lire l'écran? Est-ce que je propose une connexion trépied? Ou au moins un pied pour poser par terre (outil manquant dans l'emballage du X800C)? Voilà les questions que je me pose avec ce flash.

 

Il est bien. Oui. Mais il n'est pas seul dans mon fourre-tout. Et - du moins sans le transmetteur - il est cher. Plus de 150€ alors que je peux avoir le Mago pour la moitié? Mon choix est fait.

Pixel est une société intéressante que je vais continuer à suivre, mais aujourd'hui je ne vais pas encore remplacer mes flashs pour les leurs... à suivre.